LA SOIF DE VIVRE

  • LA SOIF DE VIVRE
  • LA SOIF DE VIVRE
  • LA SOIF DE VIVRE
  • LA SOIF DE VIVRE
  • LA SOIF DE VIVRE
  • LA SOIF DE VIVRE
  • LA SOIF DE VIVRE

LA SOIF DE VIVRE
un téléfilm de Lorenzo Gabriele 2016

Lisa, mère de Thomas, 11 ans, et d’un bébé de 11 mois, se laisse petit à petit submerger par son alcoolisme. L’amour est présent mais le tabou de cette maladie plonge la famille dans un véritable mal-être. Thomas est la seule personne à s’occuper de sa petite sœur tandis que plus rien ne compte pour sa mère en dehors de son addiction. Comment Thomas va-t-il interpréter des problèmes d’adultes qui le dépassent ? Enfin, Lisa va-t-elle réussir à se prendre en main et trouver la force d’affronter sa maladie pour tenter d’en guérir ?

FICHE TECHNIQUE
LA SOIF DE VIVRE


Écrit par
Elena Pearl HASSAN
Lorenzo GABRIELE


Réalisé par
Lorenzo GABRIELE


Avec
Claire KEIM
Grégory MONTEL
Hélie THONNAT
Shemss AUDAT
Jean-Michel NOIREY
Frédéric van den DRIESSCHE
Rosemarie la VAULLEE
Célia et Chloé NOVO
Lisa MARAVAL
Elisa HAUVETTE
Eléonore BELTRAN
Olivia LANCELOT
Raymond FORESTIER
Stéphane DURIEUX
Sylvie BATBY
Larra MENDY


Chef opérateur Stéphane CAMI
Ingénieur du son Patrice DODIN
Chef costumier François JUGE
Chef déco Antoine MARON
Chef monteur Stéphanie GAURIER


Chef maquilleuse Diane DUCHESNE
Musique originale Fabrice ABOULKER


Produit par
Sylvette FRYDMAN et Jean-François LEPETIT


Durée
90 minutes


Diffuseurs
France 2, RTS, TV5 Monde


Tournage du 15/06 au 22/07/2016 à Bordeaux

Images du film

LA SOIF DE VIVRE LA SOIF DE VIVRE LA SOIF DE VIVRE LA SOIF DE VIVRE LA SOIF DE VIVRE LA SOIF DE VIVRE LA SOIF DE VIVRE

REVUE DE PRESSE

LADEPECHE.FR
CLAIRE KEIM AU FESTIVAL DE LUCHON

La neige est tombée en abondance sur Luchon-Superbagnères et c’est le meilleur présage que pouvait espérer le Festival des créations […]

LADEPECHE.FR
France Télévisions triomphe au Festival de Luchon

Si c’est un film Arte, «La bête curieuse», qui a obtenu le grand prix du Festival des créations télévisuelles de […]

LADEPECHE.FR

CLAIRE KEIM AU FESTIVAL DE LUCHON

La neige est tombée en abondance sur Luchon-Superbagnères et c'est le meilleur présage que pouvait espérer le Festival des créations télévisuelles, organisé cette année du 1er au 5 février. Un bonheur qui s'accompagne du succès de «Glacé», ce qui n'a pas manqué de faire plaisir à la Commingeoise Carole Delga, présidente de la région Occitanie. L'élue a égrené des noms qu'elle connaît bien : Luchon, bien sûr, mais aussi Garin, Bourg-d'Oueil, Peyragudes, et un peu plus loin, Arrens-Marsous et Lannemezan, autant de lieux où a été tournée la série policière. L'occasion de rappeler à quel point la région soutient avec constance le Festival de Luchon et au-delà toute la filière audiovisuelle, de Toulouse à Montpellier (3,2 millions d'euros ont par exemple aidé au tournage de 17 téléfilms, séries ou longs-métrages en 2016).
Réservé aux œuvres inédites, Luchon ne présentera pas «Glacé», actuellement diffusé sur M6. Mais le festival aura dans son jury fiction, présidé par Olivier Marchal, Hamid Hliou, un des scénaristes ayant adapté le roman de Bernard Minier. Et ces fictions, quelles sont-elles ? Plutôt policières et parfois montagnardes. Laura Smet, qui viendra à Luchon, est présente dans deux excellents unitaires : «La bête curieuse», sur une femme qui sort de prison et tente de se réinsérer, et «Imposture», où elle incarne une exilée qui revient en France pour découvrir qu'une autre lui a volé son identité.
Suspense aussi avec «Entre deux mères» (là, c'est un enfant qui a été volé) et, rayon séries, Alex Hugo n°6, toujours filmé dans de magnifiques paysages alpins. Rare sur les écrans luchonnais, la comédie sera quand même présente avec «Le mari de mon mari» sur le changement d'orientation sexuelle d'un père de famille que sa femme tente de récupérer. Plusieurs occasions de rire aussi avec l'adaptation hilarante, en animation, de la BD «Silex and the city».
Du côté des documentaires, plusieurs films remarquables à découvrir en avant-première. Les sujets ? De Gaulle et les Soviets, Hitler et Churchill, la bande à Bonnot, le chemin des migrants, le «temps de réflexion» avant l'IVG, etc.
Présidé par Serge Moati et Claude Coret, le Festival de Luchon devrait afficher complet à la plupart des séances. Les amateurs d'autographes seront aussi ravis de rencontrer Cristina Reali, Michael Youn (membres du jury), Claire Keim (impressionnante en mère alcoolique dans «La soif de vivre»), Julie Depardieu, Guillaume Gallienne (et son «Oblomov») ou encore Lambert Wilson (qui a filmé les coulisses du tournage de «L'Odyssée»). Plus plein d'autres artistes dont le nom sera confirmé dans les jours à venir.
J.-M. L.S.
LADEPECHE.FR

France Télévisions triomphe au Festival de Luchon

Si c'est un film Arte, «La bête curieuse», qui a obtenu le grand prix du Festival des créations télévisuelles de Luchon samedi 4 février, France Télévisions affiche un score remarquable lors de cette 19e édition avec pas moins de 10 prix, sur 18 programmes (fictions et documentaires) sélectionnés en compétition.

Dans le registre des fictions françaises (unitaires et séries), la comédie «Le mari de mon mari», réalisée par Charles Nemes, permet à Jérôme Robart de décrocher la meilleure interprétation masculine. Il sera diffusé sur France 2. Dans un registre à la lisière du fantastique (on pense aux «Revenants»), la série «Zone blanche», réalisée par Thierry Poiraud et Julien Despaux, a visiblement passionné le jury présidé par Olivier Marchal puisqu'elle remporte trois prix : pour la réalisation, la photographie (Christophe Nuyen et l'espoir masculin (Hubert Delattre). Là encore, c'est France 2 qui diffusera, tout comme le drame «La soif de vivre», de Lorenzo Gabriele, consacré à l'alcoolisme féminin et prix du public de la meilleure fiction unitaire. Rayon documentaires, c'est France 3 qui proposera les 3 primés : «Le prof de gym», «La belle vie» et «Nous, ouvriers».

VOUS AIMERIEZ

LA SOIF DE VIVRE

DES ROSES EN HIVER

De Lorenzo GABRIELE

VOIR