fr
en
Envoyer la page
Imprimer la page

L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE

CINÉMA

Sortie en salles le 29 Avril 1987
Un film de Gérard KRAWCZYK
Avec Jacques VILLERET, Jean-Pierre BACRI, Pauline LAFONT,
Guy MARCHAND, Jean BOUISE, Claude CHABROL

durée du film : 102 minutes
Toutes les bandes annonces

Il y a des matins comme ça, ou des soirs - n'importe quand - un jour. Ca vous tombe dessus. Le poids d'une vie tellement banale. Si lourd, ce sacré poids, que si c'était la vie d'un autre et que vous y preniez garde, vous seriez là à vous demander comment il fait, l'autre, pour supporter. Seulement c'est sur vous que ça tombe. Allez savoir pourquoi. Ca vient de loin, très loin, peut-être bien d'une explosion de grenade en plein milieu de l'enfance, dont l'écho tout comme les traces visibles n'ont pas fini de s'effacer. Ca vient des jours accumulés. Et puis voilà, un beau matin - un matin - c'est comme une autre explosion, sans crier gare. Au milieu de l'été : c'est comme ça que c'est arrivé pour Fane.

 

Parce que son voisin de palier d'un HLM, qui pue sa propre ruine, n'en finit pas, soir après soir, de tabasser sa compagne. Alors, il en a marre, Zorro-Fane, des cris, des pleurs, et comme un autre prendrait son fusil pour tirer une mobylette, il enfonce la porte, tombe en plein dans la scène de ménage avant que le sang coule. Voilà comment Fane rencontre Lilas, dont il prend la défense, comment il l'achète à Shawenhick pour une caisse de bière, un lapin volé et de la menue monnaie. Romantique.

 

Fane et Lilas. Et pourquoi pas ? Des plus belles que Lilas, il n'y en a pas. C'est simple : son père a bien été le premier à lui dire qu'elle ferait du chemin avec son cul. Des plus paumés que Fane, il n'y en a guère, et plus que jamais quand il apprend la mort de sa mère, fauchée par un camion devant la petite maison qu'elle occupait, comme un bastion de résistance opiniâtre, entre les deux garages des frères Voke.

 

C'est pour l'enterrement que Fane débarque avec Lilas dans ce village qui serait presque un village fantôme si le silence de l'été n'était pas tout le contraire du silence : une chappe de non-dit qui pèse et qui étouffe. Fane l'héritier. Mais il n'est pas le seul : il y a Mo, son frère, qui est encore "un enfant dans sa tête d'où les docteurs ont enlevé des morceaux". Une maison pour Fane, Mo, et pour Lilas. C'est ce dont elle a toujours rêvé, Lilas : une maison, justement. Un foyer. Des enfants. Rien d'autre. Vivre avec quelqu'un qui serait "tellement gentil". Il n'y a pas plus gentil que Fane, caché derrière des coups de gueule et qui se sent dans une "sacrée situation" dès qu'il doit réfléchir à un tas de choses en même temps ; pas plus gentil que Mo, comme un enfant.

 

L'ennui, c'est que pour Fane, les enfants, pas question. Pour Mo, les enfants, c'est méchant - ceux qui lui jettent des pierres quand il va chercher le lait, et lui-même qui est resté un enfant enlisé dans le souvenir du jour où, avec Fane, ils étaient allés bricoler des grenades oubliées par la guerre, jusqu'à en faire péter une...

 

Mais le temps arrangera l'affaire, n'est-ce pas, Lilas ? Il suffit sans doute d'être gentille, toi aussi, de ne pas s'occuper des voisins, de personne. De ne pas écouter André Voke, un de ces deux frères-là du garage qui ne cherchent qu'à racheter la maison pour agrandir leur affaire. Pas question - comme pour les enfants. Fane, Mo, Lilas, ils sont chez eux. Personne ne les en chassera. Jamais.

 

Sauf qu'elle est vraiment si belle, Lilas ! A tourner la tête de tous, à commencer par André Voke... au point qu'il en divorcerait, Voke - il le dit ! - pour cette fille-qui-vit-avec-Fane. Et c'est l'été autour de ces trois-là. Pour Mo, l'été, c'est un après-midi la douceur et la sueur de la peau de Lilas, en secret. Pour Fane, c'est cette décision qu'il fuyait depuis toujours et qu'il prend, délicieusement corrosive : le mariage... Mais c'est aussi le mariage impossible, la dérision, le coup bas porté par la communauté. C'est la transformation de la maison en bistrot qui narguera les frères Voke. Pour Lilas, l'été, c'est comprendre qu'on peut donc l'aimer pour elle : ce mot-là, aimer, c'est l'été.

 

Mais, c'est aussi, inéluctablement, l'été en pente douce vers l'orage, une autre explosion, qui couvait dans le soleil de la mort déguisée. Qui couve jusqu'au cri de Fane, malgré tout, que rien ni personne ne pourra baîllonner, en dépit de tout, et qui résonne désormais même quand Fane se tait : "J'suis chez moi ! On est chez nous !"

 

Où que ce soit.

KRAWCZYK Gérard

Maîtrise de Gestion et d'Economie ( Université Paris IX Dauphine ) Diplômé de l'I.D.H.E.C, Réalisation et Prise de vues

1986
JE HAIS LES ACTEURS
Jean Poiret, Michel Blanc, Bernard Blier, Wojteck Pszoniak,Pauline Lafont, Dominique Lavanant, Guy Marchand, Michel Galabru… Prix Michel Audiard / Nominé aux Césars.

1987
L’ETE EN PENTE DOUCE
Jean-Pierre Bacri, Jacques Villeret, Pauline Lafont, Jean Bouise, Guy Marchand...

1991
LA PROVIDENCE DE NOTRE DAME DES FLOTS
Court-métrage en hommage à Georges Méliès. Grand Prix du Public, Palais des Congrès, Paris.

1993
NABIL LE COURSIER
Reportage pour l’émission ENVOYE SPECIAL, France 2

1995
LE PRIX D’UNE FEMME
Téléfilm tourné au Sri Lanka avec Philippine Leroy-Beaulieu,Sushitra P. Malik…

1997
HEROÏNES
Virginie Ledoyen, Maïdi Roth, Marc Duret, Saïd Taghmaoui,Marie Laforêt, Charlotte de Turckheim... Début de tournage du film TAXI ( un mois ), Gérard Pirès étant indisponible.

1998
JEANNE D’ARC
Réalisateur deuxième équipe du film de Luc Besson.

1999
TAXI 2
Sami Nacéri, Frédéric Diefenthal, Marion Cotillard, Emma Sojsberg, Bernard Farcy, Jean-Christophe Bouvet, Yoshi Oida...

2001
WASABI
Jean Réno, Ryoko Hirosué, Michel Muller…

2002
TAXI 3
Sami Nacéri, Frédéric Diefenthal, Marion Cotillard, Emma Sojsberg, Bernard Farcy, Jean-Christophe Bouvet, Bay Ling..

FANFAN LA TULIPE Vincent Pérez, Pénélope Cruz, Didier Bourdon, Hélène de Fougerolles, Philippe Dormoy…

Ouverture hors compétition du 56ième festival de Cannes.

VILLERET Jacquesactor

Acteur
Cinéma
1987 « L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE »

BACRI Jean-Pierreactor

Acteur
Cinéma
1987 « L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE »

LAFONT Paulineactor

Acteur
Cinéma
1987 « L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE »

MARCHAND Guyactor

Acteur
Cinéma
1987 « L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE »

BOUISE Jeanactor

Acteur
Cinéma
1987 « L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE »

CHABROL Claudeactor

Acteur
Cinéma
1987 « SALE DESTIN »

 

Un film de Gérard KRAWCZYK
avec

 

 

 

 

MO

 

Jacques VILLERET

FANE

 

Jean-Pierre BACRI

LILAS

 

Pauline LAFONT

ANDRE VOKE

 

Guy MARCHAND

OLIVIER VOKE

 

Jean BOUISE

SHAWENHICK

 

Jean-Paul LILIENFELD

JEANNOT

 

Jacques MATHOU

Mr LEVAL

 

Dominique BESNEHARD

Le Curé

 

Claude CHABROL

Gendarme

 

Patrick BRAOUDE

L'Américain

 

Laurent GENDRON

Mme CASTILLON

 

André LABERTY

Patron café des sportifs

 

Michel LATASTE

PAUL

 

Michel SUCH

Mr BRESSOUL

 

Georges VAUR

Vieille dame indignée

 

Noëlle VERIAC

Manutentionnaire

 

Charles VAREL

Type au comptoir

 

Maurice MONS

Pilou

 

et le chien LOLO

 

 

 

Réalisateur

 

Gérard KRAWCZYK

Scénaristes

 

Gérard KRAWCZYK
Jean-Paul LILENFELD
d'après le roman de Pierre Pelot (Editions Fleuve Noir)

Producteurs

 

Jean-Marie DUPREZ
Pascal HOMMAIS
Jean-François LEPETIT

Image

 

Michel CENET

Son

 

Pierre BEFVE

Décors

 

Jacques DUGIED

Montage

 

Marie-Joseph YOYOTTE

Musique originale

 

Roland VINCENT

Directeur de production

 

Bernard GRENET

Producteur exécutif

 

Jean-Marie DUPREZ

1er assistant réalisateur

 

Evelyne RAGOT

2ème assistant réalisateur

 

Giacinto PIZZUTI

Script

 

Chantal PERNECKER

Régisseur général

 

Richard DUPUY

Régisseur adjoint

 

Abraham GOLDBLAT

1er assistant opérateur

 

Jean-Yves DELBREUVE

1er assistante caméra (2ème équipe)

 

Isabelle CZAJKA

2ème assistant opérateur

 

Alain DUCOUSSET

Perchman

 

Pierre EXCOFFIER

Photographe de plateau

 

Valérie BLIER

Administratrice de production

 

Martine CANTIN

Secrétaire de production

 

Sylvie HURON

Comptables

 

Odile BLANCHET
Geneviève GRENET

Chef peintre

 

Paul BASTIDE

Peintre

 

Maurice GUARGUIR (dit Zébulon)

Chef constructeur

 

René LOUBET

Toupilleur

 

Jean ALLOU

Menuisier staffeur

 

Jean-Yves RABIER

Accessoiriste de plateau

 

Alain PIGEAUX

Ensemblière

 

Chantal GIULIANI

Chef costumière

 

Martine RAPIN

Habilleuse

 

Malika KHELFA

Chef maquilleuse

 

Irène OTTAVIS

Coiffeuse, maquilleuse

 

Brigitte PARQUET

Assistante monteuse

 

Florence RICARD

Stagiaire monteur

 

Dominick PALCY

Montage son

 

Gina PIGNIER

Assistant montage son

 

Michel Pierre CRIVELLARO

Mixage

 

Jean-Paul LOUBLIER

Bruiteur

 

Daniel COUTEAU

Assistant bruiteur

 

Gérard MANNEVEAU

Post-synchro

 

Tri-Track Sync : Patrice SEVERAC

Ingénieur du son - bruitage synchro

 

François GROULT

Harmonica solo

 

Michel CHEVALIER

Stagiaire réalisation

 

Jean-Jacques ROBERT

Stagiaires régie

 

Stéphane BRETON Alain OLIVIERI

Chef électricien

 

André NOVE

Electriciens

 

Marc MONCEL
Marc NOVE

Chef machiniste

 

André ATELLIAN

Machiniste

 

Fabrice ANUT

Groupman

 

Jean-Pierre GALLY

Effets spéciaux

 

Michel NAUDIN

Assistant effets spéciaux

 

Guy ALBOUY

Cascadeur

 

Daniel VERITE

Pellicule

 

FUJI

Laboratoire

 

G.T.C.

BANDE ANNONCE - EXTRAIT
  • EXTRAIT_0
    Bande Annonce

L'ÉTÉ EN PENTE DOUCE

Disponible en DVD
depuis le mercredi 29 avril 1987