fr
en
Envoyer la page
Imprimer la page

EN AVANT-PREMIÈRE : Pif, mordante saga de la presse enfantine - L'Humanité.fr

28/01/2015
Pif Gadget, dans les années 1970, c’était LE magazine pour enfants...

PIF, L'ENVERS DU GADGET : Les BD de notre jeunesse, influencent-elles notre idéologie politique ? - SensCritique

27/01/2015
Il y a bien une guerre idéologique, qui est illustrée dans le doc avec drôlerie et légèreté...

PODCAST : Claude Ventura sur France Inter

03/10/2014
Kathleen Evin reçoit Claude Ventura dans l'émission L'humeur Vagabonde à propos de son dernier film Les garçons de Rollin

L'ÉCOLE DE LA RÉSISTANCE - Les Inrocks

01/10/2014
Retour sur l'engagement étonnant des élèves d'un lycée parisien durant l'Occupation

LES GARÇONS DE ROLLIN - Téléobs

25/09/2014
Lire la critique

LES GARÇONS DE ROLLIN - Télérama

24/09/2014
Ces lycéens parisiens n'étaient que des visages sur des photos de classe. Certains ont rejoint la Résistance, d'autres la Milice...

ABUS DE FAIBLESSE : BREILLAT SIGNE UN FILM BRILLANT ET PERVERS - CinéObs

12/02/2014
C’est ce halo de mystère, remarquablement entretenu par la mise en scène, qui confère au film grandeur et étrangeté...

ABUS DE FAIBLESSE : LA CINÉASTE ET L'ESCROC, UN DUEL EXPLOSIF - Le Monde

11/02/2014
D'un côté, une star du cinéma français doublée d'une professionnelle hors pair. De l'autre, un acteur débutant, venu d'une tout autre scène, et désiré pour cette raison même. La rencontre est explosive...

ABUS DE FAIBLESSE : LE TEMPS DU CINÉMA - Positif

05/02/2014
Au commencement, il y a un drap, filmé plein cadre, comme un écran blanc tendu pour y projeter les images. Cette invitation au cinéma est accompagnée sur la bande-son du battement d'un coeur. Celui de Catherine Breillat, qui nous rappelle qu'elle est encore vivante et toujours cinéaste, prête à nous embarquer dans une nouvelle aventure filmique. Pourquoi une telle entame ? Flash back.

OBSESSION : ABUS DE FAIBLESSE - nouvelobs.com

04/02/2014
Le film n'en finit donc jamais d'impressionner sans rien lâcher ni de sa distance ni de son amertume. Faiblesse ? Quelle faiblesse ? Cinématographiquement parlant, c'est son meilleur film...