LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE

  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE
  • LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE

LES MYSTÈRES DE L'ÉCOLE DE GENDARMERIE
un téléfilm de Lorenzo GABRIELE 2021avec Sara MORTENSEN et Olivier SITRUKpremière diffusion le 25 septembre 2021 : 23,5% de PdM et 4,35 millions de téléspectateurs

Emma et Adrien se retrouvent pour une escapade de vacances amoureuse. Mais Adrien est appelé sur une affaire de meurtre : une instructrice retrouvée pendue dans l’école de Gendarmerie. Cela tombe mal, car Emma est prise d’une crise de jalousie à l’égard de Clémentine la nouvelle collègue d’Adrien, que Bernard le compagnon de Françoise (la mère d’Emma) s’est volatilisé et que cette dernière est persuadée qu’il a une autre femme... Le procureur profitant qu’Emma semble disponible, lui demande d’aider à faire la lumière sur le meurtre. Au sein de l’école de gendarmerie, un meurtre ça fait "désordre". La piste du crime va traverser les relations secrètes au sein de l’école, bousculer nos deux enquêteurs. Adrien affronte les reproches d’Emma, Emma découvre qu’elle est enceinte. Emma fait face à l’inquiétude de sa mère qui continue de chercher Bernard, lui-même placé devant une nouvelle surprenante et une décision grave qu’il préfère prendre seul... Amour, jalousies, trahisons seront au centre de l’enquête, dévoilant que l’amour peut provoquer des drames, mais aussi de grands bonheurs.
LES MYSTÈRES DE L'ÉCOLE DE GENDARMERIE

Un film de Lorenzo GABRIELE
Scénario et dialogues Lorenzo GABRIELE-Philippe LEDEM

Sara MORTENSEN (Emma)
Olivier SITRUK (Adrien)
Elizabeth BOURGINE (Françoise)
Frédéric VAN DEN DRIESSCHE (Bernard)
Christelle REBOUL (Evelyne)
Bertrand CONSTANT (Colonel Bouguet)
Paloma COQUANT (Clémentine)
Laurie BORDESOULES (Sofia)
Bruce TESSORE (Denis River)
Prudence LEROY (Lucie Delgado)
Anne PLANTEY (Natacha)
David VAN SEVEREN (Vincent)


Musique originale composée par David IMBAULT

Directeur de production Pierre DUFOUR
Directeur de la photographie Christophe PATURANGE
Chef Décorateur Antoine MARON
Chef Costumier François JUGE

Produit par Sylvette FRYDMAN et Jean-François LEPETIT

FLACH FILM PRODUCTION

En coproduction avec France Télévisions-France 3Unité Fiction Nationale
Anne HOLMES –Anne DIDIER-Frédéric GOETZ

Images du film

LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE

REVUE DE PRESSE

Tele 7 Jours
Une comédie policière bien ficelée

Une comédie policière bien ficelée qui nous plonge dans l’univers feutré de la gendarmerie. Une mention particulière pour Olivier Sitruk, […]

Tele Z
Olivier Sitruk : J’adore le côté maniaque et coincé de mon personnage

Suite au succès d’audience de l’épisode Les mystères du Bois galant diffusé en 2019, l’acteur Olivier Sitruk reprend, avec un […]

TVmag
Les mystères de l'école de gendarmerie

Jeune couple, Emma et Adrien voient leurs vacances interrompues car celui-ci est rappelé par sa brigade après un suicide au […]

programme.tv
Une très beau duo de capitaines

Sara Mortensen et Olivier Sitruk forment un très beau duo de capitaines de police dans cette histoire tournée à Rochefort […]

Tele7Jours
Olivier Sitruk : Klévec est touchant et humain

Le comédien retrouve, pour une nouvelle enquête, son rôle de flic maladroit et timide. Rencontre. Barbe de trois jours, cheveux […]

L'Humanité
Le jeu de Sara Mortensen toujours aussi puissant

Télé 15 Jours
Interview exclusive Olivier Sitruk

En comédien expérimenté, Olivier Sitruk s’épanouit en dévoilant de nouveaux Mystères sur France Télévisions. Après le Bois Galant, Sara Mortensen […]

tele2semaines
Une enquête en amoureux

france.tv&vous
Duo d’enquêteurs sur le pied de guerre

Sara Mortensen, connue pour son rôle de Coralie dans Plus belle la vie (France 3) ou d’Astrid dans Astrid et […]

Télé Star
Un duo complice

Télé-Loisirs
Un duo attachant

franceinfo
Sara Mortensen et Olivier Sitruk en tournage à Rochefort pour les nouvelles aventures des "Mystères..." de France 3

Depuis quelques jours, l’équipe du téléfilm “Les Mystères de l’école de gendarmerie” a posé ses caméras dans plusieurs sites de […]

satellifax.com
France 3 / Flach Film Production : tournage des « Mystères de l’école de gendarmerie »

France 3 et Flach Film Production (Sylvette Frydman, Jean-François Lepetit) poursuivent leur collaboration sur la collection de téléfilms policiers « […]

lemediaplus.com
Flach Film Production tourne pour France 3 «Les Mystères de l’école de gendarmerie» avec Sara Mortensen et Olivier Sitruk

Flach Film Production tourne pour France 3 du 20 janvier au 17 février 2021 en Charente-Maritime, la nouvelle fiction policière […]

ecran-total.fr
“Les Mystères de l’école de gendarmerie” sont en tournage pour France 3

Amour, jalousies et trahisons sont au centre de l’enquête après la mort d’une institutrice.

Tele 7 Jours

Une comédie policière bien ficelée

Une comédie policière bien ficelée qui nous plonge dans l'univers feutré de la gendarmerie. Une mention particulière pour Olivier Sitruk, irrésistible et drôle dans ce rôle d'enquêteur coincé et malhabile.
Hacène Chouchaoui 777
Tele Z

Olivier Sitruk : J’adore le côté maniaque et coincé de mon personnage

Suite au succès d’audience de l’épisode Les mystères du Bois galant diffusé en 2019, l’acteur Olivier Sitruk reprend, avec un plaisir non dissimulé, le rôle d’Adrien Klevéc dans un nouvel opus intitulé Les mystères de l’école de la gendarmerie, une enquête diffusée ce soir à 21h05 sur France 2.

TeleZ.fr : Etiez-vous content de retrouver Adrien Klévec ?
Olivier Sitruk : Oui et pour plusieurs raisons. Tout d’abord, j’avais envie de ressentir à nouveau l’immense plaisir que j’avais eu à travailler avec toutes les équipes techniques, comédiens et production sur le tournage du premier épisode. Ce bonheur a été suivi d’une très bonne audience, un succès qui nous a donné la possibilité de tourner cette suite.

Qu’est-ce qui vous plaît dans le personnage d’Adrien ?

Jouer ce personnage m’amuse énormément pour la simple raison qu’il est très joyeux. Même si je partage avec lui une certaine douceur et une certaine disponibilité, son profil est assez éloigné de moi, ce qui est loin d’être désagréable. Personnifier son côté maniaque et coincé, en contraste avec le personnage de Sara Mortensen bien plus cowboy, était tellement drôle à interpréter que, en accord avec le réalisateur, j’ai pris un malin plaisir à surligner parfois ce côté psychorigide.

Aimez-vous le genre policier ?
Oui et je suis assez fan mais surtout de la comédie policière. Je garde un très bon souvenir de certaines d’entre elles plutôt américaines car ce genre est moins exploité en France. Dans la même veine, il y a quelques années, j’ai tourné pour M6 Jeff et Léo, une série dans laquelle sur une enquête, menée sérieusement, se glissait une certaine légèreté.

Quelles sont les raisons qui vous incitent à accepter un personnage ?
J’ai noté que la plupart des personnages que j’ai incarnés sont, avant tout, des rôles de composition. D’autre part, le public n’en a pas conscience, mais ressentir du plaisir avec les gens avec lesquels on travaille, pas seulement les acteurs et les actrices mais aussi la production et les équipes techniques, est pour moi important. J’aime tellement retrouver ces personnes que, pour elles, je peux malgré quelques faiblesses dans un scénario, accepter le rôle.

En 2014, nous avons été surpris de vous découvrir membre du jury de La France a un incroyable talent. Pourquoi avoir accepté cette proposition ?

Cette expérience inattendue a été vraiment formidable. Non seulement, elle m’a permis de porter un regard nouveau sur ce genre d’émission mais aussi de croiser pas mal d’artistes. Ce divertissement très chouette a été, pour moi, une belle aventure tant sur le plan professionnel qu’humain.

Justine Charlet
TVmag

Les mystères de l'école de gendarmerie

Jeune couple, Emma et Adrien voient leurs vacances interrompues car celui-ci est rappelé par sa brigade après un suicide au sein de l'école de gendarmerie. Emma se montre peu compréhensive face à cette situation d'urgence. Entre trahisons et coups bas, Sara Mortensen et Olivier Sitruk jouent avec brio un duo d'enquêteurs face à une affaire délicate mêlant vies personnelle et professionnelle.
programme.tv

Une très beau duo de capitaines

Sara Mortensen et Olivier Sitruk forment un très beau duo de capitaines de police dans cette histoire tournée à Rochefort en Charente Maritime. Et l'amour, au centre de l'enquête, provoque bien des surprises. Le suspense est bien maintenu avec de nombreux rebondissements et des suspects dans ou à l'extérieur de l'école de gendarmerie.
Tele7Jours

Olivier Sitruk : Klévec est touchant et humain

Le comédien retrouve, pour une nouvelle enquête, son rôle de flic maladroit et timide. Rencontre.

Barbe de trois jours, cheveux mi-longs et jean délavé : quand il débarque devant ce café du 9° arrondissement de Paris, très cool sur sa trotinette électrique, Olivier Sitruk n'a rien d'Adrien Klévec, l'officier de gendarmerie gauche et coincé dont il endosse le rôle pour la deuxième fois.

Adrien va de nouveau enquêter avec Emma Thélier (Sara Mortensen), sa coéquipière. Nous les avions laissés, à la fin de leur précédente aventure (Les Mystères du Bois Galant, diffusée le 30 mars 2019 , et rediffusée en deuxième partie de soirée), transis d'amour fou l'un pour l'autre. Dans cet épisode, le couple s'apprête à partir en vacances, quand survient l'assassinat, maquillé en suicide, d'une formatrice de l'école de gendarmerie. Une nouvelle enquête commence, perturbée par la présence d'une gendarme, Clémentine (Paloma Coquant) qui attise la jalousie d'Emma. De quoi déstabiliser Adrien...

"Moi aussi j'étais timide"
"Le capitaine Klévec est un garçon trè timide. Sa gaucherie suscite parfois des malentendus, explique Ovelivier Sitruk. Il est toujours sur la réserve, et quand il se risque à quelques audaces, ça se retourne contre lui. Je peux aisément le comprendre, j'ai moi aussi été timide quand j'étais jeune." Le comédien avoue sa tendresse pour ce personnage : "Adrien est touchant, délicat, humain. En fait, ce n'est pas lui l'élément fort, mais Emma. Il ne fait pas avancer l'enquête, il se contente de suivre son équipîère." Et il est vrai que que ces deux fins limiers forment un couple si atypique et attachant que l'on aimerait les retrouver de manière récurrente. "Je suis persuadé qu'il y a tous les ingrédients pour en faire une série. Mais la décision ne dépend pas de nous. En tous cas, Sara, Lorenzo Gabriele, le réalisateur, et moi-même sommes tout à fait partants pour continuer l'aventure."

Retour au cinéma ?
Ce capitaine de gendarmerie vient enrichir la galerie des personnages, déjà variés, qui a jalonné la carrière de Sitruk à la télévision. "Quand je vois la quantité de rôles différents que j'ai pu jouer, c'est assez dingue ! Marceau (Les Allumettes suédoises), Manuel (Les Moissons de l'océan), Aurélien, dans le téléfilm du même nom, Boy Capel (Coco Chanel), la maharadjah Ranveer Singh (Rani)... J'ai toujours su me renouveler." Injustement boudé par le cinéma, l'inoubliable interprète de L'Appât, de Bertrand Tavernier, pourrait faire un retour fracassant avec la suite de la comédie à succès Quatre garçons pleins d'avenir, produite en 1997 par Thierry Lhermitte. "Le projet est dans les tuyaux. On a pensé que ce serait sympa de retrouver les jeunes héros vingt-cinq ans après..."

En attendant, Olivier Sitruk s'épanouit au théâtre. Après avoir triomphé dans Disgraced, il est au Théâtre Hébertot, à Paris, jusqu'au 3 janvier, dans la comédie L'importance d'être Constant, d'Oscar Wilde. Un auteur qu'il apprécie pour son humour désabusé, à l'image de cette citation : "Le monde est un théâtre, mais la pièce est mal distribuée."
L'Humanité

Le jeu de Sara Mortensen toujours aussi puissant

Télé 15 Jours

Interview exclusive Olivier Sitruk

En comédien expérimenté, Olivier Sitruk s'épanouit en dévoilant de nouveaux Mystères sur France Télévisions. Après le Bois Galant, Sara Mortensen et lui reprennent du service dans un second opus de leur série. Un opus qui se déroule dans les arcanes d'une école de gendarmerie.


Après Le Bois Galant, un mystère plane désormais sur l'École de Gendarmerie. Ce deuxième opus, c'est la confirmation d'une recette qui fonctionne ?


La confirmation, je l’ai surtout eue lors de la première projection du Bois galant. C’est là que j’ai compris que ça fonctionnait. A l’écriture, je n’avais pas perçu le potentiel du projet. L’histoire ressemblait au classique récit d’un duo de flics et de leurs enquêtes. Mais en le tournant, des choses se sont créées. Et c’est en grande partie grâce au réalisateur Lorenzo Gabriele.

La force de ce concept, c'est le duo que vous formez avec Sara Mortensen. Comment se passe votre collaboration ?

Au début de l’aventure, nous ne nous connaissions pas du tout. C’était donc une totale découverte. Ce n’est pas toujours aussi simple de coller à la trame et au cahier des charges. Normalement le concept veut que les couples changent, et la productrice a beaucoup appuyé pour que l’on maintienne ce duo-là. Ça nous permet de tirer le fil, d’explorer cette comédie humaine. C’est très agréable.

Comment se sont passées vos premières prises communes ?

Pour tout vous dire, Sara est une actrice de caractère. C’est également une femme de caractère (rires). Elle impose assez naturellement cette nature. Je me suis adapté à sa façon d’être et de réagir, sa manière de tourner et d’appréhender les scènes. Et loin de me déranger, cela a grandement nourri mon personnage. Quand on joue avec quelqu’un, il faut être dans un échange constant. Sara est quelqu’un de très disponible artistiquement. Les réponsesfusent. Ça s’est donc très bien passé.

Qu'est-ce qui a évolué depuis Le Bois galant ?

Les comédiens sont dépendants de l’écriture. La profondeur vient des idées des auteurs. La jalousie, par exemple, est une base solide pour installer des éléments de comédie. Tout comme une autre partie de l’intrigue que je laisse aux spectateurs le soin de découvrir (rires). Je crois également que le plaisir que nous éprouvons ne fait qu’augmenter sur le tournage. Sara et moi prenons énormément de plaisir sur le plateau. Nous parlons beaucoup avec Lorenzo. Nous cherchons des petits trucs, des idées. Après, la comédie en elle-même n’est pas évidente à doser dans une telle trame. Ça ne l’est jamais en réalité.

À ce propos, votre expérience du théâtre et de son rythme particulier vous a-t-elle aidé dans cette recherche de rythme comique ?

Je ne suis pas certain que les mécanismes soient les mêmes. Quand je regarde la captation de Rupture à domicile, une pièce qui sera bientôt diffusée sur Comédie+, je me rends compte que les effets sont différents par rapport à la fiction. C’est quand même mieux d’être devant les gens que face à une caméra. Sur le plateau, je dois faire rire ma partenaire ou mon réalisateur. Ce dernier allant parfois chercher des éléments avec le montage. En revanche, le théâtre m’a donné de l’assurance. J’ai de moins en moins peur de la caméra, mais l’assurance vient de la scène. Je sais que je peux faire des centaines de représentations, porter plusieurs pièces de front, apprendre du texte.

Est-ce la récurrence qui fait la confiance ?

C’est surtout le fait d’être engagé régulièrement dans des projets. En me retournant sur mon parcours, je me dis que si les gens m’engagent pour une pièce ou un film, c’est que je suis capable de les assumer. Cette confiance en moi n’est pas vieille d’ailleurs. Ça date d’une dizaine d’années.

Que pourrait-on faire bouger dans la mécanique de ces Mystères dans un prochain opus ?

J’aimerais que les choses se corsent entre Klévec et Thélier. Dans un troisième opus, j’aimerais qu’on soit moins consensuels.

Un dernier mot Capitaine ?


J’ai la chance de beaucoup jouer au théâtre. Je vais bientôt faire L'importance d’être constant d’Oscar Wilde au théâtre Hébertot. C’est un beau projet, mais j’aimerais surtout que les gens reviennent vers les salles de spectacle. C’est important, même si c’est difficile dans le contexte actuel. Ce serait chouette.

Propos recueillis par Jérémy Felkowski
tele2semaines

Une enquête en amoureux

france.tv&vous

Duo d’enquêteurs sur le pied de guerre

Sara Mortensen, connue pour son rôle de Coralie dans Plus belle la vie (France 3) ou d’Astrid dans Astrid et Raphaëlle (France 2), forme à nouveau un duo d’enquêteurs avec Olivier Sitruk (Meurtres à Cognac et Meurtres à Strasbourg). Alors que dans l’épisode précédent de cette nouvelle collection, Les Mystères de…, Emma Thélier, capitaine de police (Sara Mortensen), et Adrien Klévec, capitaine de gendarmerie (Olivier Sitruck), que tout oppose, ne pouvaient pas dissimuler leur attirance réciproque, maintenant notre duo de choc est désormais en couple. Enfin, c’est vite dit ! Emma vit et travaille toujours à Paris, Adrien est en poste à Rochefort. Comme toujours, Emma préfère le terrain et l’action, Adrien, l’étude analytique des dossiers et des profils… L’épisode démarre alors que nos deux comparses préparent une escapade en amoureux. Tout à coup, leurs beaux projets sont contrariés et perturbés par un meurtre.
Télé Star

Un duo complice

Télé-Loisirs

Un duo attachant

franceinfo

Sara Mortensen et Olivier Sitruk en tournage à Rochefort pour les nouvelles aventures des "Mystères..." de France 3

Depuis quelques jours, l'équipe du téléfilm "Les Mystères de l’école de gendarmerie" a posé ses caméras dans plusieurs sites de Rochefort, en Charente-Maritime. Au générique, Sara Mortensen et Olivier Sitruk qui incarnent deux enquêteurs.

Un duo complice

Depuis les fameuses Demoiselles de Rochefort, tournées par Jacques Demy en 1967, la ville de Charente-Maritime n'en finit pas de servir de décor de cinéma. Après le tournage du Bal des folles de Mélanie Laurent en novembre 2020, c’est l'équipe de la collection des "Mystères..." de France 3 qui revient en pays rochefortais. Réalisées par Lorenzo Gabriele, ces nouvelles aventures des deux capitaines de gendarmerie constituent la suite de l'épisode Mystères du Bois galant.

Aux commandes de l'enquête, le même duo d'acteurs : Sara Mortensen et Olivier Sitruk. Une intrigue inédite qui enchante les deux comédiens."On s'était beaucoup amusés sur le tournage du premier, on avait beaucoup laissé place à l'impro, à la complicité entre les deux et du coup, c'est un plaisir de se retrouver et de retravailler avec la même équipe", raconte Sara Mortensen.

Tourner à l'ère du covid

Ce tournage réunit une cinquantaine de personnes, parmi lesquels des figurants de la région et des techniciens qui doivent faire avec les aléas du climat. "Il y a beaucoup de vent aujourd'hui, c'est surtout dur pour la perchman qui doit avoir beaucoup de forces dans les bras", rapporte le régisseur son, Dominique Pinot.

Autre intervenant désormais indispensable sur les tournages : une infirmière chargée de vérifier les conditions sanitaires. "Aujourd'hui, les sociétés de production imposent la présence d'une infirmière avec une action anti-Covid. Elle assure la distribution de masques, de gel hydroalcoolique et chapeaute les tests si besoin", explique l'infirmière Mélanie Ileau.

Le résumé : Le duo devenu couple voit son escapade amoureuse interrompue par un meurtre : une instructrice retrouvée pendue dans l’école de gendarmerie. L’enquête sera traversée d’amour, de jalousies et de trahisons.


Le téléfilm "Les mystères de l’école de gendarmerie" produit par la société Flach Film Production, sera diffusé sur l'antenne de France 3 fin 2021 ou début 2022.

Odile Morain
satellifax.com

France 3 / Flach Film Production : tournage des « Mystères de l’école de gendarmerie »

France 3 et Flach Film Production (Sylvette Frydman, Jean-François Lepetit) poursuivent leur collaboration sur la collection de téléfilms policiers « Les Mystères de… » : le tournage d’un nouvel unitaire (90'), intitulé Les Mystères de l’école de gendarmerie, a été lancé le 20 janvier en Charente-Maritime, ont annoncé les sociétés, jeudi 21 janvier.

On y retrouve les deux capitaines (respectivement de police et de gendarmerie) des Mystères du Bois Galant, interprétés par Sara Mortensen et Olivier Sitruk. Le duo devenu couple voit son escapade amoureuse interrompue par un meurtre : une instructrice retrouvée pendue dans l’école de gendarmerie. L’enquête sera traversée d’amour, de jalousies et de trahisons.

Le casting comprend également, entre autres, Elizabeth Bourgine, Frédéric van den Driessche, Christelle Reboul et Bertrand Constant. Le téléfilm est réalisé par Lorenzo Gabriele, qui a coécrit le scénario et les dialogues avec Philippe Le Dem. Le tournage s’achèvera le 17 février.
lemediaplus.com

Flach Film Production tourne pour France 3 «Les Mystères de l’école de gendarmerie» avec Sara Mortensen et Olivier Sitruk

Flach Film Production tourne pour France 3 du 20 janvier au 17 février 2021 en Charente-Maritime, la nouvelle fiction policière «Les Mystères de l’école de gendarmerie» (90’) réalisé» par Lorenzo Gabriele. Amour, jalousies, trahisons seront au centre de cette enquête réunissant au casting Sara Mortensen, Olivier Sitruk, Elizabeth Bourgine, …
ecran-total.fr

“Les Mystères de l’école de gendarmerie” sont en tournage pour France 3

Amour, jalousies et trahisons sont au centre de l’enquête après la mort d'une institutrice.

VOUS AIMERIEZ

LES MYSTÈRES DE L’ÉCOLE DE GENDARMERIE

LES MYSTÈRES DU BOIS GALANT

De Lorenzo GABRIELE

VOIR